Le projet GLASS

Le projet GLASS

La station spatiale ISS a une nouvelle mission dans le cadre du projet GLASS, celle de démontrer comment les données recueillies auprès de la majorité des navires commerciaux dans le monde grâce à la technologie spatiale, peuvent améliorer la vie sur terre.

Aujourd'hui, le positionnement et les informations d'un navire sont contrôlés à l'aide du système d'identification automatique (AIS). Chaque navire commercial, est doté d'un transmetteur prévu par la loi qui donne ses cordonnées et diverses informations. Les données peuvent être tracées automatiquement sur une carte ou un radar numérique. La réception de ces signaux AIS ( Automatic Identification System ) ou SIA (Système d'identification automatique) sur la fréquence de 162 Mhz, est généralement limité à un rayon de 30 à 60 miles nautiques (50-100km) ce qui correspond à quelques heures du port.

Iss7

Afin de perfectionner ce système, un projet de deux ans a débuté en septembre 2014. Le défi du projet GLASS, est la mise au point  d'un système qui utilise le Laboratoire international de la Station spatiale ISS comme plate forme pour atteindre et maximiser la réception des signaux AIS pour une transmission en temps réel. Ces données recueillies peuvent être utilisées pour améliorer sensiblement l'industrie maritime et ses activités commerciales connexes, également pour améliorer la sécurité nationale ainsi que l'environnement des voies navigables et des ressources des pays.

Dirigé par JAMSS Amérique, en collaboration avec CASSIS, Flexitech, et LLC, le projet GLASS est financé en partie grâce à une subvention accordée par le Centre pour l'avancement de la science dans l'espace (ACERS).

Le 18 juillet 2016, deux Flex-6700 cette marque réputée pour ses transceivers SDR, sont partis avec l'ISS. Dès son arrivée à la Station spatiale internationale, le projet GLASS a démarré et a donné de suite de bons résultats. Le matériel embarqué se compose de deux FLEX-6700 redondants connectés à une antenne VHF de l'ISS ainsi qu'un matériel de maintenance.
Le système surveille les navires, envoyant des données AIS/SIA (comme APRS pour les navires en mer) et contrairement à d'autres systèmes, il peut fournir une détection en temps quasi réelle de la situation géographique lors du passage de l'ISS autour de la Terre.

Iss11
Ceci est le système tel qu'il a été soumis à des tests avant l'intégration à l'ISS. Le poste d'analyse est à l'arrière du rack avec tous les relais et les commandes du FLEX-6700.

Iss2
Voici une vue rapprochée du Flex 6700.

Iss21
Après l'essai final, l'unité a été assemblée et prête pour l'intégration

Iss5
Ceci est le système tel qu'il est installé à bord de l'ISS

Quand l'ISS passe au-dessus de la Terre, le projet GLASS est capable d'entendre des milliers de navires qui se trouvent loin de l'ISS en raison de la hauteur de la station sur la Terre.

Iss4
Chaque point rose ci-dessus est un navire que le système a entendu

Iss6
Voici une vue plus proche des États-Unis à partir de la même carte

Grâce aux Flex-6700 et malgré que la station spatiale pourrait se déplacer loin de sa cible à grande vitesse, l'équipe d'ingénieur peut aisément suivre en temps réel, malgré de multiples décalages doppler de la fréquence réelle des canaux AIS. Les huit récepteurs du FLEX-6700 seront toujours en cours d'exécution en même temps pour atteindre ces résultats.

Ressources :

Projet GLASS : http://www.jamssamerica.com/glass/

Info de Steve - N5AC  de la communauté de Flex-Radio-System

Coordonées AIS https://www.marinetraffic.com/fr/

    Cet article a été rédigé par Albert Müller - ON5AM

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

sdr Materiels matériel inovations iss

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.