Google développe son propre Quantum Computer

Ces derniers mois, vous avez remarqué aux fils des nouvelles que le web est inondé de grandes percées dans le domaine de la technologie.

Quantique

Ceci semble exciter la plupart des amateurs de technologie, car cette informatique quantique complexe a des perspectives d'avenir plus que prometteur.

 

Quelques explications :

( ici il faut suivre et s'accrocher !)

Un ordinateur classique fonctionne sur la mémoire constitué de bits, et un bit représente soit un UN, soit un ZERO. Un ordinateur quantique utilise une séquence de qubits. Un seul qubit peut représenter UN, ZERO, ou toute superposition quantique de ces deux états. En général, un ordinateur quantique avec N qubits peut être dans une superposition arbitraire jusqu'à 2 n d'états différents simultanément.

Un Ordinateur quantique possède un dispositif de calcul qui utilise les phénomènes de la mécanique quantique et est différent des calculateurs numériques habituels du travail des transistors. Les calculateurs numériques font usage de chiffres binaires et de codages de données, à l'opposé de l'informatique quantique qui utilise uniquement des bits quantiques (qubits). C'est un peu dur mais vous suivez ?

Alors que les meilleurs super calculateurs utilisent un parallélisme avec de nombreuses unités de traitement pour obtenir sa super vitesse, les ordinateurs quantiques travaillent avec la physique de la mécanique quantique à sa base.

Le concept a été introduit par Yuri Manin et Richard Feynman dans les années 1980. A ce moment là, Quantum Computing était encore dans sa phase de départ, depuis beaucoup de travail a été effectué dans ce domaine. On peut affirmer maintenant que ces ordinateurs quantiques sont en mesure de résoudre des problèmes beaucoup plus rapidement que les ordinateurs classiques.

Ces ordinateurs quantiques pourraient être implémentés à partir de toute particule pouvant avoir deux états à la fois excité et non excité au même moment. Ils peuvent être construits à partir de photons présents à deux endroits au même moment, ou à partir de protons et de neutrons ayant un spin positif, négatif ou les deux en même temps tant qu’ils ne sont pas observés.

De nombreux projets sont en cours à travers le monde pour construire concrètement des qubits viables et les réunir dans un circuit. Ces recherches mettent en œuvre de la physique théorique pointue.

D wave2

 

Qu'est-ce que Google est en train de faire ?

Dernièrement en Août, Google a conclut un marché avec la NASA pour acheter " Le D-Wave Two" de D-Wave qui prétend faire " le premier ordinateur quantique commercial ".
Dernièrement aussi, Google a annoncé qu'il va concevoir et construire ses propres puces informatiques quantiques. Google va faire cela dans sa Quantum Laboratoire d'intelligence artificielle. Ce dernier a été lancé en 2013 et est une collaboration entre Google, Ames Research Center de la NASA, et l'Association des universités de recherche spatiale.

389673106 09b764d5c0 b

 

 

Google a construit une équipe avec l'UC Santa Barbara et le physicien John Martinis et son équipe pour travailler dans ce domaine. Martinis est un pionnier. Il a reçu le Prix de Londres cette année pour son travail dans le traitement quantique de l'information et de l'informatique. Il va essayer de faire ses propres versions d'un type de puce à l'intérieur d'une machine D-Wave.

Le directeur de Hartmut Neven Google de l'ingénierie écrit dans un billet sur Google+: "Avec cette association, l'équipe Quantum AI va maintenant être en mesure de mettre en œuvre et tester de nouveaux designs pour les processeurs d'optimisation et d'inférence quantique basé sur des idées théoriques récentes tirés de l'architecture quantique D-Wave."

Il a aussi déclaré : "que les deux sociétés vont continuer à travailler ensemble, et que D-Wave l'ordinateur de Google sera mis à jour avec un nouveau processeur 1000 qubit quand il sera disponible". Ce nombre est supérieur au nombre total de particules dans l'univers."

 

 

D'autre part, lorsque Google et Lockheed Martin sont prêts à investir des millions dans la technologie, vous devez les prendre au moins au sérieux. Avec cette mise à jour, Google a prouvé qu'il a encore confiance dans le potentiel de l'informatique D-Wave. Avec leur contrat de sept ans pour maintenir et finaliser ce projet,  D-Wave peut prouver à ceux qui doutent la reconnaissance de ses nouveaux partenaires.


Pour une entreprise comme Google, qui est constamment avide de puissance de calcul, la valeur des ordinateurs quantiques est évident.
Si un ordinateur quantique était vraiment des milliers de fois plus rapide qu'un ordinateur conventionnel, alors peut-être pourrait-il servir à plusieurs milliers de personnes simultanément.

 

Recherches mise en page et traductions Albert ON5AM ©

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

informatique pizzicato algorithme ordinateur quantique quantum computer

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.