OBS se prépare pour RIO

OBS se prépare pour RIO

 La diffusion d'un tel événement majeur est bien sûr, une opération de grande envergure et depuis 2001, elle a été préparée par l' Olympic Broadcasting Services (OBS).

Rio2016 logo Rio 2016, les jeux de la XXXIe Olympiade, se dérouleront à RIO DE JANEIRO, au Brésil. Ils auront lieu du 5 au 21 août.
Plus de 10 000 athlètes provenant d'environ 200 pays seront en compétition, à 38 emplacement différents du Brésil.

Basée à Madrid, OBS est responsable des prestations et de la couverture radio et télévision en direct, de tous les sports sur tous les sites où les diffuseurs et les détenteurs de droits (RHB) vont officier. Ce flux qui est appelé "The International Signal" ou The World Feed" sera livré à 97 stations RHB. Ce chiffre comprend également les radiodiffuseurs qui détiennent des sous-licences.

Les installations :

«...Les offres d'OBS comprennent aussi les places des commentateurs dans tous les sites de compétition. Elles offrent ainsi une couverture adaptée à leurs auditoires spécifiques d'écoute.  Les positions de commentateurs offrent une vue sur le terrain et peuvent accueillir une, deux ou trois personnes. Elles sont soit équipés soit non équipés. Les premières sont équipées d'une unité de commentaire numérique, qui fournit également tous les contrôles nécessaires, un moniteur vidéo pour afficher le signal vidéo international et avec un service en temps réel d'informations. Les positions non équipés ont seulement l'alimentation et la connectivité libre permettant d'utiliser le flux RHB libres ou leurs propres matériels »
explique Jorge Pickering, chef de Service du télé-diffuseur.

 

Olympics 2 obs 3

Ces zones pour les commentateurs seront supervisés par les personnel OBS qui leurs fourniront un soutien personnalisé. Une salle de "contrôle Commentaire" sera située à proximité des positions des commentateurs, sur chaque site.
Un service d'abonnement du nom de MDS, offre à l'accueil du territoire aux détenteurs de droits Broadcasts (les chaînes de radio et de télévision), un "paquet olympique" qui complète les flux cryptés par satellite dans le monde entier. Le pack MDS comprend aussi des commentaires en anglais.

Sur le plan technique, Isidoro Moreno, responsable de l'ingénierie chez OBS explique que le diffuseur hôte fournit à RHB un mélange de sons internationaux en stéréo. Il s'agit de sons spécifiques et d'ambiances naturelles du lieu où se passe l'évènement.

La technologie :

Obs1jpg

«  ...Au IBC, les radio RHB peuvent recevoir un son international stéréo à partir de chaque site soit sous forme analogique, par câble de cuivre, soit sous forme numérique, par fibre optique. ...OBS utilise une vaste technologie IP pour les deux TV et la radio. Bien que les stations de radio utilisent des systèmes RNIS jusqu'à maintenant, à Rio, nous nous attendons à ce que plus en plus de diffuseurs passent au transport audio sur IP  »
Et pour conclure, il dit encore :
«  ...Pour la première fois, OBS fournira aux radiodiffuseurs l'accès à un serveur audio à partir duquel ils pourrontrécupérer le contenu audio pour toutes les entrevues avec les athlètes menées par le Canal "Olympic News", une équipe au sein OBS est responsable de la production d'une alimentation 24 heures sur 24, d'informations pendant les jeux. »

Selon Pam Melbourne, Major Events Planning éditeur à la BBC Radio Sport, le modèle de production est très différent des précédents Jeux Olympiques. « ...Pour la première fois, nous aurons une opération du site de partage. La production et le mélange technique final seront tous réalisés à partir de notre base à Salford au Royaume-Uni .»

 

L'organisation :

► La présence de la BBC sera assez restreinte, simplement quelques zones de commentateurs hors champs, un local technique de contrôle et un bureau.
Toutes les lignes de Rio passeront par l'IBC puis seront mélangées si nécessaire et seront ensuite transmise à MediaCityUK à Salford.
« ... Là où nous allons présenter nos programmes, nous avons des positions d'accueil fourni entièrement équipés, nous allons utiliser la connectivité RNIS avec notre propre kit. Nous avons une connexion RNIS à l'intérieur du Team GB au Village des athlètes. Cela nous permettra de parler aux gagnants des médailles ou aux personnels de soutien s'ils sont encore en compétition. »   dit  Pam Melbourne.

► Pour couvrir les Jeux Olympiques de Rio, France Télévisions n’a pas lésiné sur les moyens et a déployé un dispositif conséquent. A partir du 5 août, les 4 chaînes du groupe public couvriront en alternance les compétitions regroupant 43 disciplines avec 700 heures d’antenne à la télévision et 2400 heures sur la plateforme numérique de France Télévisions. Pour couvrir les JO 21 heures sur 24, ce sont 30 consultants et 70 journalistes qui ont été mobilisés. (info : Armand Tissier)

► En ce qui concerne la couverture allemande, Alexander Bleick responsable pour l'ARD de l'équipe de Rio 2016, dit qu'ils auront 51 journalistes sur place à Rio. Environ 30 journalistes feront  la couverture en direct, des histoires, des nouvelles, des conférences et des interviews.
Ils auront 18 techniciens et le personnel de production sur place. Bien qu'ils prendront leur propre équipement technique, ils utiliseront les circuits d'OBS.

► En langue flamande, la VRT va déployer plus de 10 membres du personnel de production pour couvrir les jeux à Rio. En outre, environ 20 journalistes, commentateurs et rédacteurs en chef seront au Brésil - bien que certains d'entre eux seront affectés à d'autres taches.

« ...Nous partageons non seulement notre peuple, mais nous allons également partager les installations avec notre homologue en langue française, la RTBF, Nous avons consacré des positions de zones mixtes aux épreuves de natation, jeux de hockey et dans le stade d'athlétisme. En outre, nous allons partager une position de stand-up avec la RTBF dans la tour de télévision. Tous nos alimentations seront acheminés par l'intermédiaire du GRV. La VRT et RTBF auront un bureau partagé et comprendra une cabine de commentaires radio. »
explique Leen Sannen, le producteur VRT responsable de la couverture olympique.

Source : Philip Stevens pour Radio World

    Traduction par Albert Müller - ON5AM.

Cet article est la propriété du site ON5VL  ©

associations informations Communications

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.