Archives radioamateurs, déclassifiées par la C.I.A.

Archives radioamateurs, déclassifiées par la C.I.A.

Les rapports de la CIA concernant les radioamateurs dans l'ex-Union soviétique (y compris les pays baltes) et les pays membres du Pacte de Varsovie viennent d'être déclassifiés et sont maintenant disponibles sur un site Internet.

Toutes ces archives, qui datent de la Guerre froide, peuvent maintenant être visionnées ou téléchargées directement en ligne, sur le site :

Logocai       L'adresse du site : https://www.cia.gov/library/



Les documents (au format PDF) inclus les traductions en anglais et les évaluations des clubs de radioamateurs, y compris la DOSAAF (Société bénévole pour la coopération avec l'armée, l'aviation et la marine), la Surveillance des Spoutniks, la Technologie ainsi que l'équipement et même des cartes qsl !

Tous les documents ont été archivés et mis à la disposition du public pour la première fois sur ce site Internet. Certains documents n'étaient auparavant disponibles que sur un système fermé et réservé aux archives nationales américaines donc non disponible au public.

Que peut-on y trouver ?

Voici par exemple la traduction d'un rapport qui se trouve dans ces archives déclassées de la CIA :

►  SURVEILLANCE ALLEMANDE DES RADIOAMATEUR ALLEMANDS

Cia1

 

 

(traduction)

  1. Au début de mai 1955 sous l'ordre du gouvernement, probablement le HV Funk, il a été annoncé à tous les directeurs du département de radio Beelitz, que tout le trafique radio venant des radioamateurs de l'Allemagne de l'Est doit être systématiquement intercepté.
    Une attention spéciale doit être apportée à l'encontre de ces messages qui révèlent leur station et échangent leurs conseils techniques. Toutes communications doivent être enregistrées sur bande et doivent être envoyées régulièrement au Ministère.
  2. La raison de cet ordre est inconnue. On pense que les expérience techniques des amateurs de l'Allemagne de l'Est et leurs connaissances techniques pouvaient être systématiquement exploitées.

 

 

 

 

 

Autre exemple de juin 1958 :  

►  DIVERS SIGNES ET ABRÉVIATIONS DES PROCÉDURES DE RADIO

Extrait du contenu (traduction) : «Cette liste est donnée pour information seulement comme source mais pas comme référence des différents signaux entendus sur l'air. L'énumération de ces signaux n'empêche nullement la reconnaissance ou l'autorisation officielle de leur utilisation. Ni les signaux, ni leurs significations ne s'appliquent à tout ou partie d'un circuit radio en particulier».
Viennent ensuite les différents signes et abréviations.

Cia2
Ceci n'est pas le code "Q" reconnu internationalement, et c'est probablement une innovation russe pour usage domestique (traduction)

Un autre exemple d'avril 1954 :

► COLLECTION OF RADIO AMATEUR DATA FROM QSL CARDS

Il s'agit d'un rapport d'écoute confidentiel qui à trait à la Hongrie, la Roumanie, la Pologne, la Tchécoslovaquie et l'URSS.
On y voit : les noms, l'indicatif, les adresses (quelque fois complètes), la fréquence d'émission (pas très précise) et la date à laquelle le radioamateur a été entendu et certainement enregistré.

Cia3

Un autre exemple de janvier 1949 :

► LIVRES ET REVUES POUR RADIOAMATEURS SOVIETIQUES

Cia4Cia5

(Traduction)... «L'année dernière le Gosnergoizdat débutait la publication d'une revue populaire de la radio sous la direction générale de l'académicien A.I Berg. Environ 10 brochures de la série, soit 715 000 exemplaires, sont déjà parues.

Quarante autres vont être publiées durant le courant de l'année. Destinées à un large public de radioamateurs, la publication est en général de nature appliquée.
La suite des libres et revues sont destinées à la préparation de radioamateurs novices : "Alphabet radiotechnique", "Langage pratique pour radioamateurs", "Les batteries et leurs stockage", "Je veux commencer radioamateur", "Des amplificateurs simples", "La construction de radios", "Un récepteur simple sur batterie", "Comment débuter en réception", "Récepteur pour réception locale", "Trois tubes superhétérodynes".

Les livres suivants sont destinés aux radioamateurs concepteurs : "Montages pratiques pour radioamateurs", "Le calcul des transformateurs", "Les filtres électriques", "Comment éliminer les perturbation en réception", "Comment faire un générateur électrique à la maison", "L'enregistrement des sons sur bande magnétique".
De plus, les concepteurs radioamateurs recevront par correspondance, quelques brochures avec la description de la construction primée de la récente exposition. Les futures publications incluront : "Les progrès de la télévision", "Les tubes cathodiques et leurs utilisations", "Le radar", "Les principes de la fréquence modulée".

Certaines références sont aussi inclues dans la bibliothèque. Elles seront publiés dans les 6 prochains mois .
Durant le courant de l'année,  Svyaz'izdat (maison d'édition) publiera "Le manuel pour radioamateur" de I.P. Zherebtsov.

Tous ces livres ne sont pas accessible pour la CIA.»

 

Comme vous pouvez le constater toutes ces archives sont très intéressantes, car elles prouvent que durant la guerre froide, les radioamateurs de l'ex-Union soviétique et des autres pays qui avaient des régimes communistes, ont été surveillés par les Américains.

SOURCE :

Andy G0SFJ de southgatearc.org

Cet article a été rédigé par Albert Müller - ON5AM

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

informations guerre froide urss CIA américains Russe

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.