Bientôt des écrans flexibles en graphène

Un prototype fonctionnel d’écran flexible à base de graphène vient d’être dévoilé par l’université de Cambridge et l’entreprise Plastic Logic.

Ecran flexible samsung

C’est la première fois que le graphène est employé pour la partie électronique gérant l’affichage d’un écran flexible. Cette solution technique pourrait être l’une des plus simples et des moins onéreuses pour fabriquer ce type d’écran.

Une équipe associant des chercheurs de l’université de Cambridge et l’entreprise britannique Plastic Logic a présenté le premier écran flexible dont la partie électronique gérant l’affichage est basée sur une électrode en graphène. Ce procédé de fabrication a l’avantage de simplifier la production des écrans flexibles et d'en réduire le coût. © University of Cambridge, Plastic Logic

Flexible ecran

C’est une première qui ouvre de grandes perspectives au marché des écrans flexibles. Le Centre graphène de l’université de Cambridge et le fabricant d’écrans flexibles Plastic Logic viennent de dévoiler un prototype d’écran flexible à base de graphène. Il s’agit d’un écran monochrome électrophorétique à matrice active identique aux modèles que l’on trouve sur les liseuses électroniques, à la différence qu’il est fait de plastique et non de verre. On peut en voir une démonstration dans cette vidéo publiée sur YouTube. Le fond de panier, la partie électronique qui gère l’affichage, comprend une électrode en graphène. Selon ses concepteurs, c’est la première fois que ce matériau est employé dans un tel but.

Ecran souple

 

 

 

 

L’un des avantages de cette solution est que la flexibilité du graphène permettrait de créer des écrans complètement pliables.
« Il s’agit d’un grand pas pour permettre la fabrication de dispositifs entièrement flexibles et portables »,estime le professeur Andrea Ferrari, directeur du Centre graphène de Cambridge.
Le fond de panier d’une densité de 150 pixels par pouce incorpore une électrode en graphène associée à un film électrophorétique qui remplace la couche d’électrodes en métal déposée par pulvérisation. Le résultat est que cette technique permet de fabriquer le fond de panier à basse température en imprimant le graphène sur le substrat.

 

 

 

La technique serait transposable aux écrans LCD et Oled

Le prototype en question a été produit à une température de 100 °C à partir de la technologie de transistor en mince couche développée par Plastic Logic. L’électrode ainsi déposée a ensuite été taillée à l’échelle micrométrique pour créer les connexions nécessaires. Ce procédé pourrait contribuer à simplifier et faire baisser de façon conséquente le coût de fabrication des écrans flexibles. « Le potentiel du graphène est bien connu, mais il faut maintenant développer l’ingénierie du processus industriel pour faire passer le graphène des laboratoires à l’industrie », estime Indro Mukerjee, le PDG de Plastic Logic. Cette entreprise britannique créée en 2000 est elle-même issue des travaux du Cavendish Laboratory de l’université de Cambridge.
La prochaine étape consiste à transposer cette technique à des systèmes d’affichage LCD et Oled pour obtenir des écrans flexibles couleur dont le taux de rafraîchissement sera suffisamment rapide pour la lecture de vidéos. L’objectif annoncé est de fabriquer un écran Oled flexible dans l’année qui vient.

Source :

http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/graphene-ecran-flexiblegraphene-
plus-simple-afficheurs-souples-55265/

    Cet article a été rédigé par Albert Müller - ON5AM

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

écrans flexibles graphène

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !