Les radioamateurs aideront les services de secours l'hiver prochain

De nombreux contacts ont été pris ces derniers mois entre l'UBA et les milieux institutionnels belges (SPF Intérieur, Centre Régional de Crise wallon, Centre provincial de Crise du Brabant wallon, Protection Civile, services d'Incendie…).

Neige

 

Ces contacts afin d'organiser concrètement la manière dont les radioamateurs pourront assister les services de secours belges (comme le prévoit l'AR de 2006) en cas de calamité, notamment si des délestages électriques (organisés par le gouvernement belge en vue d'éviter un blackout européen total) venaient à toucher le pays. Ces délestages sont possibles l'hiver prochain. Les moments de survenance les plus probables sont janvier et février 2015, de 17 à 21 heures, par temps de grands froids.

Electricitycut

Ces contacts ont débouché de manière concrète sur plusieurs projets:

  • Signature d'un contrat à la mi-avril 2014 entre le Directeur de la Sécurité Civile Jérôme Glorie et l'UBA, en vertu duquel les radioamateurs qui interviendraient pour aider les services de secours seraient assimilés, après avoir suivi une formation mixte, « Protection Civile / UBA » à des volontaires de la Protection civile belge.  Voir la section B-EARS de notre site ou contacter votre manager B-EARS régional pour plus de détails à ce sujet.
  • Préparation d'un protocole d'accord entre l'UBA et le CRC-W (Centre Régional de Crise wallon), en vue d'équiper préventivement les 5 provinces wallonnes d'infrastructures permettant aux radioamateurs de se déployer rapidement en cas d'urgence: pose d'antennes sur des mâts existants, mise à disposition des radioamateurs d'un local électriquement autonome au sein des centres de crises des gouverneurs de province, participation financière pour rendre électriquement autonome un relai par province, etc. A ce titre, le Directeur du CRC-W a désigné le Brabant wallon comme province-pilote, étant donné l'implication et l'état d'avancement de son Centre de Crise dans la problématique radioamateur.
  • De son côté, le Centre de Crise du Brabant wallon réfléchit depuis plus de deux ans à une procédure de "business continuity pendant les délestages électriques",  permettant de faire appel aux radioamateurs pour relier par radio les 5 casernes de pompiers, les postes avancés d'ambulances,  les SMUR hospitaliers et son Centre de Crise provincial, au cas où les réseaux de télécommunications seraient impactés par une coupure électrique de grande ampleur.  Le but n'étant pas de se substituer au réseau ASTRID (électriquement autonome), mais d'avoir un backup, par sécurité. Si vous désirez faire un don de matériel à l’UBA  pour soutenir ce projet pilote en Brabant wallon,  (câbles coax en état neuf, antennes VHF/UHF de toit, alimentation stabilisée en bon état, accus état neuf + chargeurs, tranceiver dual band VHF/UHF en bon état…), contacter par mail: ON3IBZ marc.lerchs@gouverneurbw.be

Chaque action de secours impliquant des radioamateurs doit faire l’objet d’une demande d’une une autorité administrative fédérale, régionale, provinciale ou communale, et être coordonnée par elle. En aucun cas, il n’est autorisé d’organiser des réseaux de secours sur les fréquences radioamateur d’une manière autonome, sans le consentement et la demande expresse des autorités.
Equipment

 

 

Les OM de l'UBA qui souhaitent participer à l'avenir aux opérations de secours peuvent d'ores et déjà se préparer:

 

  • Aller sur votre compte personnel a partir du site UBA et vous inscrire au B-EARS (voir : http://www.uba.be/fr/uba/b-ears/je-veux-devenir-collaborateur-du-b-ears). Votre demande sera validé par le responsable régional. Ensuite vous pourrez compléter votre inscription en spécifiant bien vos "spécialités", votre "matériel disponible", vos "expériences", disponibilités, etc.
  • Entamer une réflexion de fond sur votre autonomie (notamment électrique) en tant qu'OM: à domicile, dans votre véhicule, en portable… Même si les délestages annoncés ne devraient en aucun cas exiger de vous une prestation de plus de 8 heures, le but final est que les OM faisant partie de la chaîne de secours puissent être entièrement autonomes (courant, nourriture, eau, carburant…) pendant 72 heures, au cas où une calamité plus grande frapperait le pays. C'est le moment de vous offrir l'accu de vos rêve ou la petite génératrice qui vous tente depuis si longtemps !
  • Vérifier votre matériel personnel, et, au besoin le compléter. NB: devant la taille des territoires des provinces belges, il semble que ce soit le mode VHF/UHF (en simplex, ou via un relai électriquement autonome) qui soit utilisé en premier pour les opérations de secours. Si vous disposez d'un véhicule radio, il serait bon qu'il puisse travailler dans ces deux modes. Si vous êtes en poste dans un centre de crise ou une caserne de pompiers ou d'ambulances, on veillera à ce que des antennes soient préalablement installées sur leurs mâts et qu'une prise électrique autonome (sur groupe électrogène) vous soit fournie. Alimentation et tranceiver dual band (2m./70cm) seront apportés par vous.
  • Si vous vivez en famille, veillez aussi à vous préparer, afin que votre famille soit impactée le moins possible par les délestages électriques… ce qui vous assurera aussi une plus grande disponibilité le moment venu ?  Conseils utiles sur website www.crisebw.be.

Article

 

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

B-Ears associations

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.