Les statistique de l'UBA

Les statistiques de l'UBA

Il est l'heure de parler un peu « chiffres », car nous venons de recevoir ceux de l'association des radioamateurs belges.

Les statistiques de l'U.B.A. au 29 avril 2017

►Nombre de licenciés :

Ce tableau indique le nombre de licenciés radioamateurs belges classés par leur licence.

Statistique1
Plus de 65% des radioamateurs détiennent une licence HAREC, c'est trois fois plus que ceux qui n'ont qu'une licence de base. Pouvez-vous faire encore un effort ?

► Rôle linguistique en 2016 et en 2017 :                          En 2016

Licence2

 En 2017 :

Statistique2
Par rapport à 2016 on ne note pas de grands changements, le nombre est stable. On remarque que les Flamands sont deux fois plus nombreux que les Wallons !

► Aperçu selon le genre de côtisation :

Statistique3
Petite remarque supplémentaire : plus de 4% d'entre-vous faites de la radio en famille, c'est peu mais néanmoins positif d'avoir le même hobby !

Statistiques des sections de la province de Liège au 29 avril 2017 :

► Statistiques en 2016 :

Licenc3

En 2017 :

Statistique4 1

Par rapport à 2016, il n'y a pas de grands changements. La section LGE est la 15ème plus grosse section du pays sur les 88 sections, cela nous fait chaud au cœur !
Dommage que certains membres ne soient pas plus motivés.

NO = Normal, HA = Handicapé, YO = moins de 21 ans, SR = 2ème membre à la même adresse, FR = Résident à l'étranger, GR = Station club ou membre gratuit, TR = Troisième (et suivant) membre à la même adresse

Un supplément

Pour notre information, voici le nombre d’adhérents dans les autres sections de Wallonie :

La province du Hainaut

Statistique6

La province de Namur

Statistique8

La province du Luxembourg

Statistique7

NO = Normal, HA = Handicapé, YO = moins de 21 ans, SR = 2ème membre à la même adresse, FR = Résident à l'étranger, GR = Station club ou membre gratuit, TR = Troisième (et suivant) membre à la même adresse

La GRANDE enquête :

D'après la grande enquête de 2015, voici la sorte d'activité qu'un radioamateur belge a dans son shack ?

(voir CQ-QSO 11/12-2015)

Il apparait que les activités les plus importantes sont les suivantes :

  • Écouter : 69 % régulièrement à très souvent.
  • Assister à une réunion de section : 55,7 % régulièrement à très souvent.
  • Contacter en phonie : 57,2 % régulièrement à très souvent.
  • Faire des QSO : 52,1 % régulièrement à très souvent.
  • Collectionner des cartes QSL : 40,4 % régulièrement à très souvent.
  • Posséder un ordinateur et des logiciels : 38 %
  • Construction d'antennes : 35,2 % régulièrement à très souvent.

Et ce qu'ils n'avaient encore jamais fait ?

80,9 % des amateurs sondés n'ont encore jamais réalisé une liaison ATV, et 74,9 % d'entre eux n'ont pas encore pratiqué de la phonie en numérique. Notons encore que 68,9 % des sondés n'ont encore jamais réalisé une liaison par satellite et 20 % n'ont encore jamais écouté des balises.

Statistique5
Tableau CQ-QSO d'octobre 2015

Il est à noter que c'est chez les jeunes, qu'on trouve davantage de radioamateurs qui n'ont jamais pratiqué la CW, construits eux-même un appareil ou montés une antenne.

Le radio amateurisme est une activité de loisirs technique sans intérêt pécuniaire, mondialement reconnue pour sa valeur éducative et pour son utilité en cas de catastrophe. Le nombre total de radioamateurs licenciés dans le monde est proche de trois millions.
Pour être Radioamateur faut-il être ingénieur ou technicien ? Non, il faut simplement être passionné et ingénieux. Il suffit encore de pousser la porte du club radioamateur le plus proche pour rencontrer des hommes et des femmes dont le hobby est fabuleux.

Cet article a été rédigé par Albert Müller - ON5AM

 

Cet article est la propriété du site ON5VL ©

associations uba on5vl

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.